Kaylang Consulting & Services Group

Conseil - Formation - Recrutement

Accueil > fr > Spécialités > Logistique

Logistique

samedi 9 mars 2019, par LeWebmestre

Définition :

La logistique est l’activité qui a pour objet de gérer les flux physiques d’une organisation, mettant ainsi a disposition des ressources correspondant aux besoins, aux conditions économiques et pour une qualité de service déterminé, dans des conditions de sécurité et de sûreté satisfaisantes.

La fonction logistique gère les flux physiques et doit par conséquent évaluer les flux d’informations associées qui sont immatériels. La logistique cherche à améliorer les synergies et la flexibilité par l’organisation des ressources et donc la réactivité industrielle. La fonction logistique entretient donc les liens très forts avec le service responsable du système d’information de l’entreprise. Ces liens sont si forts, que de nombreux concepts relatifs a l’analyse du système d’information peuvent être repris par la logistique. Il reste que la logistique traite de flux physiques et par conséquent des moyens pour les évaluer et les améliorer au niveau quantitatif comme qualitatif (par la gestion de la qualité). La logistique est au centre et aux extrémités de la production coresponsable auprès de tous les services de la qualité des flux physiques.

Enjeux de la logistique :

La logistique a pour objet de satisfaire la demande de flux physiques (matières, transport, emballage, stock…), et en accord avec le responsable de l’urbanisation du système d’information, des flux d’informations associées (notion de traçabilité). Elles et coresponsable de la gestion des moyens qui permettent d’atteindre cet objectif (matériels, machines…) et mobilise avec l’aide des autres services des ressources (humaines et financières) pour y parvenir.

En effet, la logistique au sens large peut être considérée comme l’outil permettant de réaliser la production initiée par le service marketing/vente et est par conséquent au centre des négociations du processus métier. La logistique est gérée par les logisticiens. Par extension, un logisticien put être une personne morale, le prestataire en logistique. Plus que logisticien, on parle de plus en plus de Supply Chain manager. Cet anglicisme regroupe les métiers de gestion de la chaine d’approvisionnement : prévisionniste, planificateur, responsable des transports, deployeur… La fonction logistique gère directement les flux matières, et indirectement les flux associes immatériels : flux d’information et flux financiers. Les flux matières sont souvent subdivisés arbitrairement comme : ’’amonts’’ (de la production a l’entrepôt) ; ’’avals’’ (de l’entrepôt a la consommation) ; ’’retours’’ le flux retours (reverse logistics) (du consommateur au recycleur ou destructeur ou bien du consommateur au producteur).

Les activités de la logistique :

Les activités par situation dans le processus de production
EN AMONT
Les activités amont comprennent :

  • Le développement (création ex nihilo ou modification de l’existant) et la recherche de sources d’approvisionnement (sourcing), dans ou a l’extérieur de l’entreprise cliente, par la mise en relation avec :
    • Des fabricants aussi dénommés producteurs, industriels, fournisseurs (suppliers) ou sous-traitants (sub-contractors)
    • Des prestataires de services, aussi dénommées sous-traitants ou encore commissionnaires de transport ou transporteurs
  • Les achats (purchaising) qui impliquent la notion de ’’contrat’’ et de ’’vendeur’’ (vendor),
  • L’approvisionnement (procurement) qui induit la notion de ’’commande’’ (ouverte ou fermée) (order), de bons de commandes (a l’extérieure) et de fournisseurs (supplier)
  • Le transport amont et les opérations de douane, pour acheminer les marchandises (produit fini ou matériaux, minerais, composants…) vers un point de stockage (notion de stock) ou une plateforme de préparation de commande (notion de juste-a-temps ou flux tendu)

EN AVAL
Les activités avals comprennent :

  • Le stockage en entrepôt (entreposage)
  • Le suremballage (copacking), la construction de kits ou de lots (kitting), le conditionnement a façon, l’adressage…
  • La préparation de commandes qui peut porter d’autres noms :
    • La ’’répartition’’ pour les entreprises du secteur pharmaceutique (en incluant toutefois sous cette dénomination le ’’stockage’’ et le ’’transport aval’’)
    • ’’l’éclatement’’ pour les entreprises du secteur alimentaire frais (qui représente un seul passage a quai sans stockage, avec répartition et rechargement immédiat de véhicules)
  • Le transport aval (après le lieu de stockage), qui se décompose en :
    • La ’’traction’’, c’est-a-dire le transport jusqu’à un point de répartition ou d’éclatements ou de mise en tournée,
    • ’’passage a quai’’, pour ’’éclater’’, ’’repartir’’ ou ’’mettre en tournée’’ sur d’autres vehicules
  • ’’distribution’’, c’est-a-dire le transport du ’’dernier kilomètre’’ (s’agissant généralement d’entreprises de livraisons avec des V.L (vehicules de moins de 3,5t de P.T.A.C.) et/ou de livraisons urgentes, ou de distribution (comme celle du courrier)), vers une entreprise (Business to business) ou vers un particulier (business to consumer)

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.